Naruto next gen

Venez créer la vie de votre Shinobi, transformer l’histoire de Next Gen. Faire des combats où le résultat n’est pas connu, même pas par le destin. Il faut néanmoins un niveau raisonnable pour pouvoir prétendre à un perso du manga.
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Kôgen, Mizukage [Clear]

Aller en bas 
AuteurMessage
Kôgen Shinkai
Mizukage
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Mizukage
Age du Perso: 20ans
Techniques:

MessageSujet: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 10:38

~~~~~~~~~~Votre Personnage~~~~~~~~~~

Nom:
Shinkai
Prénom:
Kôgen
Âge:
20ans
Village ou organisation:
Kiri
Affinités:
Suiton 1ère affinité) et Doton (2nd affinité développée)
Rang:
Kage

Description physique:
Homme ou femme, telle est la question, n’est-il pas ? Kôgen, qui se traduit par « source lumineuse » brille tellement qu’il est impossible de savoir qui est réellement la personne portant ce nom. La particularité de Kôgen est justement de pouvoir changer de sexe à volonté. En tant que femme, Kôgen possède de longs cheveux d’une couleur vert océan, très belle, et des yeux dorés, très charmeurs. Si Kôgen est le plus souvent connu en tant que femme, c’est parce que dans son village, c’est ainsi qu’elle se montre. Ses cheveux sont toujours coiffés de mille et une façons différentes, parfois très étranges et extrêmement difficiles à réaliser. Le Doton l’aide à garder ses coiffures intactes. Qui aurait eu l’idée d’utiliser son affinité pour pouvoir se coiffer et se vêtir ? A part une personne aussi excentrique, pas grand monde… Un étrange dessin dessiné sur le front, la jeune femme semble porter un héritage du passé mystérieux, qui lui procure cet étrange pouvoir de transformation. Très souvent vêtue de vert, de bleu ou bien de turquoise, le Mizukage est très facilement reconnaissable parmi tous les ninjas de Kiri. Et, à son habitude, elle porte mille et un bijoux réalisés par la Terre elle-même, dans tout un tas de métaux différents. Si son affinité est l’alliance du Doton et du Suiton, il semblerait que la Terre ait un étrange lien avec elle, car depuis toute petite, la jeune Kôgen eut le privilège de recevoir tout un tas de cadeaux, aussi étrange cela puisse-t-il paraître.
Mais, comme je l’ai déjà dit, le Mizukage possède la particularité de changer de sexe ; il peut donc devenir un homme. Un charmant jeune homme, aux oreilles étrangement pointues. Un elfe ? Bien sûr que non ! Une malformation. Nous pouvons donc supposer que la forme initiale de Kôgen est l’homme. Ses yeux sont rouges et la pupille est une fente, comme s’il s’agissait des yeux d’un chat. Quant à ses cheveux, verts pour Kôgen au féminin, sont châtains un peu tourné vers le rouge en tant que garçon. Le visage bien moins souriant que s’il était en fille, Kôgen donne souvent une impression de froideur et impose le respect de par son charisme et son indifférence. Ses vêtements ne sont –à première vue- pas ce qu’il y a de mieux à porter lorsque l’on est ninja. Et si la Terre semblerait avoir choisit la Kôgen fille, l’Eau, au contraire, aurait choisit l’homme qui l’habite. Quand Kôgen sort sous forme d’homme, sachez qu’il fera toujours mauvais tems ou qu’il va pleuvoir. C’est un peu comme s’il contrôlait la météo. Très pratique selon lui/elle. Il porte une très longue cape ainsi qu’une veste marron qui s’accordent parfaitement bien avec ses cheveux. D’ailleurs il possède une très longue mèche de cheveux, partant de la nuque et allant jusqu’au bas de ses jambes. Il a toujours refusé de la couper, et si jamais quelqu’un tente, une plante pousse tout autour, une plante aussi résistante que le métal, ou bien de l’eau. La volonté de Kôgen suffit parfois à contrôler ses affinités, et ce, mieux que personne. C’est un des rares ninjas aussi proche de ses éléments.


Description mentale:
Si vous cherchez la bizarrerie, Kôgen vous la servira sur un plateau, accompagné soit d’un sourire, soit d’une tête de shooté, car voyez-vous, c’est une personne extrêmement lunatique, qui change pour un oui ou pour un non, se foutant pas mal de savoir si cela gêne son entourage ou non. Très difficile à vivre, Kôgen est exigeant, un peu méprisant sur les bords, perfectionniste et plutôt sérieux. Pourtant… c’est lui qui débit aussi les bêtises les plus énormes du monde ! Un être absolument indéfinissable. L’ouest comme l’est. Le sud comme le nord, la Terre comme le Ciel, l’Eau comme le Feu. Il est tout, et rien à la fois. Tout ce qui le gêne peut lui être utile, et tout ce qui peut lui être utile l’embarrasse et l’énerve… C’est une personne très contradictoire dont personne n’arrive à cerner l’exacte personnalité. Attaquant ou défenseur, il est les deux en même temps mais peut changer de camp très rapidement pour ensuite y revenir afin de déboussoler encore plus son adversaire. Et parfois, il lui arrive même de jouer le gardien de buts et l’arbitre. Kôgen est sans aucun doute quelqu'un de très intelligent. Il possède aussi un courage qui n'a pas de faille, courage que certains qualifieraient comme téméraire aussi. Il réfléchi toujours avant d'agir ; et agir pour lui revient à parler, regarder, soupirer et tous les verbes d'actions que nous pouvons connaître. Morgan est beau, il se sait beau (et belle), mais s'en contre-fiche... c'est quelqu'un de plutôt modeste, qui n'a pas pour habitude de se lancer des fleurs (pas comme moi qui aime valoriser mes personnages xD). C'est quelqu'un qui peut se montrer compréhensif, doux et aimable. Il n'est pas méchant, mais certains ont du mal à voir où peut se trouver cette gentillesse derrière ce masque de froideur permanent. Allez savoir... Kôgen est aussi quelqu'un de protecteur, fidèle et loyal. Quand il tient à quelque chose, il fait tout pour le préserver ! Sans compter que, lorsqu'il donne sa parole, il la tient et pourrait se dresser devant ses amis s'il doit le faire. C'est un homme d'honneur ! XD Mais il n'est pas stupide, et s'il voit qu'on le trompe, il se venge. Razz Quand au respect, Kôgen ne respecte que ceux qui méritent d'être respecté. Je ne peux pas vous dire s'il s'agit d'une qualité ou d'un défaut, mais sachez que Kôgen ne se trompe que très rarement sur ce genre de chose. Il possède un flair incroyable et est capable de détecter facilement les personnes qui sont peu fréquentables. Rien qu'en apparence, on peut déjà penser que Kôgen est un garçon froid, distant, égoïste et méprisant. Ce n'est pas totalement faux... disons simplement qu'il est extrêmement introverti et ne s'ouvre pas aux autres. Il n'est pas méchant, mais peut l'être si on le provoque. Et dans ce cas-là, il peut faire preuve d'une cruauté sans pareille ; il perd les pédales et serait capable du pire, jusqu'à ce que quelqu'un l'arrête -de force. Il possède des troubles psychiques... C'est un garçon instable. Quand il est sur les nerfs, il crise pour un rien et frappe très facilement, ce qui lui vaut d'énormes problèmes. Kôgen est, mine de rien, un garçon très fragile, dont le cœur peut aisément tomber en poussière si on le saisit avec trop dureté... c'est pour cela qu'il s'est refermé sur lui-même. Pour se protéger de toutes les attaques des autres. Kôgen est du genre impatient, et à ne pas tolérer les insultes vis à vis de son village et de ses habitants... ><
Un jeune homme qui possède mille et une facettes, toutes plus étranges les unes que les autres. Quelqu’un dont on ne peut cerner exactement la personnalité tant il est contradictoire ; un véritable mystère réside en sa personne. On aura tendance à chercher à le connaître tant il est charismatique, mais une fois qu’on le découvre –ou que l’on croit le découvrir-, on finit par se dire qu’il vaut mieux rester au stade de « simple connaissance » si l’on est pas du même village que lui. Ce jeune homme c’est aussi le calme et la tempête en même temps… il donne souvent une impression de sérénité troublante voire obsédante, pourtant, je peux vous garantir qu’en lui vit une tempête infernale, une tempête de questions qui ne possèderont jamais de réponses. Kôgen est très complexe, et très exigeant ; quand il pose une question, il s’attend à une réponse bien particulière, et si cette réponse ne convient pas, alors il ne l’acceptera pas tant qu’il n’aura pas de preuves valables la confirmant. Kôgen est aussi un parfait manipulateur. Il serait capable de se glisser dans la peau de n’importe qui du moment qu’il connaît un peu la personne ; il s’adapte à la perfection. Il adopte la même façon de penser, la même gestuelle, les mêmes tics, le même répondant, il devient la personne. C’est quelque chose qu’il fait depuis qu’il est gosse, et c’est d’une utilité redoutable. Si vous êtes son adversaire, jouant beaucoup sur les mots, il faut toujours lui faire jurer sur sa propre existence qu’il tiendra sa promesse. Si on ne le fait pas, jamais il ne la tiendra. A le voir, on a aussi parfois l’impression que Kôgen est quelqu’un de blasé, agacé, comme si vivre était un fardeau, comme si respirer était une souffrance… et en même temps, il le pense un peu. Loin d’être optimiste, ce petit égoïste broie souvent des idées noires mais cela ne lui déplait pas. C’est son univers, et il en est ravi. Les seules fois où on peut le voir jubiler, c’est lorsqu’il se sent en danger. Allez savoir pourquoi ! On a souvent pensé qu’il était un peu fou –d’un côté, cela n’est pas tellement faut. Kôgen peut se montrer particulièrement violent, vulgaire et agressif si on fait quelque chose qui lui déplait.
Cependant… en tant que femme, son caractère est bien plus définit et les villageois de Kiri sont heureux de ce don qui leur permet de ne pas avoir à supporter un homme aussi compliqué et difficile ! Malgré ça, Kôgen n’est pas la méchanceté et l’égoïsme par excellence. Si on fait l’effort de bien le connaître, de se montrer tenace et rusé, on peut l’avoir de son côté et son aide est extrêmement précieuse ; Kage très fidèle, il ne pardonnera en revanche aucun dérapage de la part des ninjas de Kiri. Les déserteurs sont sa cible n°1 et depuis qu’il est devenu Kage, il a répandu une certaine terreur dans les Déserteurs de Kiri. Ceci est à prendre en compte et il faut le savoir si l’on veut rester en vie. Très protecteur, il se débrouillera pour toujours être là en cas de besoin, mais c’est une personne jalouse et possessive et ne tolèrera pas qu’un de ses ninjas soit aussi l’ami d’un de ses ennemis. Il tient à éviter les embrouilles un maximum, et si cela veut dire laisser tomber une personne qui lui est chère, alors il le fera. Qu’on ne lui dise pas qu’il le regrettera, car Kôgen ne regrette jamais rien. Il prendra toujours le temps de réfléchir aux diverses solutions possibles. Quant à son cœur… côté amour… mieux vaut ne pas en parler. Kôgen ignore totalement ce que c’est, et lorsqu’il regarde les couples autour de lui il se dit que ça n’apporte rien de bon et que cela ne sert pas à grand-chose. Il est extrêmement difficile à avoir. De toute façon, qui voudrait bien de lui ? A part une personne masochiste, pas grand monde, oui. Mais c’est aussi un cœur fragile, et peut-être cette apparence froide et ce caractère mauvais cachent une personne désespérée qui ne se sent forte que lorsqu’elle est crainte et haïe des autres, voire même admirée et adulée. Il est difficile de croire en ce qui va suivre, mais pourtant c’est la pure vérité ; Kôgen est seul, considère la solitude comme sa seule véritable amie, mais commence peu à peu par la haïr.
Kôgen, en fille, est, normalement, une fille plutôt gentille, douce et affectueuse, et surtout quelqu’un de charismatique. Il se dégage d’elle une aura étrange, qui met cependant rapidement les gens en confiance. On se confie facilement à elle, ce qui peut parfois poser problème. Elle est comme une grande-sœur, même pour ses aînés. Dure et exigeante, tout en étant calme et compréhensive, de bons conseils. Aimable et souriante, elle sait se faire apprécier par les autres et s’adapte à tous les gens qu’elle croise. Il est assez facile pour elle de cerner la personnalité des gens et ce qu’ils valent réellement. Oh, bien sûr, elle n’y arrive pas toujours. Mais n’aimant pas perdre ou avoir tort, elle se débrouille pour avoir toujours raison. Têtue comme une mule, quand elle veut quelque chose, elle se débrouille pour l’avoir ; elle est extrêmement tenace !





Histoire:
POSTEE PLUS BAS
Y'a plus de place ici, ça accepte pas le message -_-




~~~~~~~~~Vous~~~~~~~~~~

Comment avez-vous connu le forum ? Via TopSite ! ^^

Comment vous le trouvez ? Trèès joli ^^ Admins sympathiques, très sympathiues ! Razz

Votre prénom et votre âge? Juste Kiba, 17ans dans deux jours !! *o*

Depuis quand faites-vous du rp ? Du RP simple j'en fais depuis plus de 5ans =)


Dernière édition par le Ven 31 Aoû - 1:59, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiha Sasuke

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Konoha no Nuke-nin
Age du Perso: 16 ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 10:52

Bienvenue, par contre Mokuton n'est pas une affinité apparentière mais c'est une combinaison du Suiton et Doton donc je ne sais aps si ça va être accepté mais bienvenue quand même
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kôgen Shinkai
Mizukage
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Mizukage
Age du Perso: 20ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 10:56

Bah il me semble que c'est bon '_' Comme j'avais un doute j'ai rehcerché et sur pas mal de site c'est considéré comme une affinité à part ^^ C'est une combinaison de deux affinités, oui, mais c'en est une aussi ^^ (j'me comprend xD)
Si je dis comme j'ai deux affinités qui sont le Suiton et le Doton, ça donne quand même Mokuton, ne ? O_o

Merci aussi ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiha Sasuke

avatar

Messages : 53
Date d'inscription : 20/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Konoha no Nuke-nin
Age du Perso: 16 ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 11:09

Ben Mokuton est une fusion donc elle n'existe pas vraiment et seul le Shodaime Hokage et Yamato savent l'utiliser mais après faut voir avec les admin
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kôgen Shinkai
Mizukage
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Mizukage
Age du Perso: 20ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 11:11

Mh, c'est vrai, t'as pas tort -_-"
>.<
Bah j'en parlerai avec eux ! ^^
Merci Razz xD
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiwa Itachi
Akatsuki
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 32
Localisation : Nulle part...

Feuille de personnage
Grade: Nukenin
Age du Perso: 21
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 11:28

On a déjà refuser un Kinton, desoler, mais pour le Mokuton sa va pas le faire, surtout a Kiri.

Pour le reste, c'est du tout bon !

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimepouvoir.forumotion.com/index.htm
Kôgen Shinkai
Mizukage
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Mizukage
Age du Perso: 20ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 11:54

Okay je retire =)
(Alors j'espère que juste les affinités Suiton et Doton, sans être du Mokuton, ça ira sinon va falloir que je retape tout le physique et le début de mon histoire -_- xD)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hatake Kakashi
Admin
avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 20/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Jounin
Age du Perso: 28 ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 14:46

Pour moi, sa me va tant que le Mokuton n'est pas en question.

Bonne chance pour la suite.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://next-gen-roxxor.forumactif.com
Orochimaru
Otokage
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 22/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Kage
Age du Perso: 53
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 16:43

Bienvenue à toi ^^

Par contre tu me fais drolement penser à Reisei-chan sur deux point ^^

Reisei No Suigen a écrit:

Votre prénom et votre âge? Appelez moi juste Kiba, et j'ai 17ans le 1er Septembre prochain !! Very Happy

Drole de coïncidence ptdr !! Amuse toi bien =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Reisei No Suigen
Jounin d'Oto
avatar

Messages : 83
Date d'inscription : 26/08/2007
Age : 28
Localisation : Oto No Kuni

Feuille de personnage
Grade: Haha...
Age du Perso: 16ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 20:42

Mdr Oro-chan, c'est pas du tout une coïncidence xD ...

Okay Gaara ^^

Je vais de ce pas finir la fiche. L'histoire va me prendre du temps vu que je n'ai pas d'idée bien fixe -_-
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://kiba-no-ookami.skyrock.com
Kôgen Shinkai
Mizukage
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Mizukage
Age du Perso: 20ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Jeu 30 Aoû - 22:47

Histoire:

Prenez un soir d’été. Il fait très chaud. Une femme enceinte et son mari sont seuls dans une immense forêt. Ils étaient calmes, sereins, et souriants. Ils marchent main dans la main, le regard rivés vers le futur. Un enfant allait bientôt naître ; leur enfant, à eux. Un petit garçon, avait-on dit, au début. Puis une fille. La mère et le père avaient sourit à cette nouvelle ; leur enfant possédait les mêmes pouvoirs que ses grands-parents ! Un enfant capable de changer de sexe ! La surprise de la naissance allait être totale ; quand l’enfant naîtrait, il sera soit un garçon, soit une fille. Et suivant le sexe, il sera inscrit en tant que fille ou garçon sur l’acte de naissance. La mère était jeune et belle, une jeune Kunoichi âgée de 21ans, spécialisée dans le Genjutsu. Quant au père, c’était le descendant d’un clan au pouvoir très particulier, cité ci-dessus. Réputé pour leurs nombreux espions jugés exceptionnels, ce clan faisait la fierté du village de Kiri, qui voyait en eux un avantage majeur contre les autres villages. Il leur était facile de s’infiltrer parmi les villageois, car la transformation n’était pas une « métamorphose » comme le font tous les autres ninjas. Cette transformation, fluide, est lente –par rapport aux techniques ninja- mais fait entièrement parti du corps de l’être. Aucune séquelle, et même à court de chakra, le ninja peut encore se transformer. Ainsi, les ninjas peuvent mener aisément une double vie sans jamais être repérés. D’autant plus que rien ne peut les faire changer d’apparence sans leur volonté ! Bien souvent, chaque côté de l’être possède des talents qui lui sont propres ; si le côté femme est doué en arts et le côté homme en sport, rien ne garanti que dans l’autre sens le résultat soit le même. Bref.
Kôgen vit le jour le jour de l’anniversaire de sa mère ; l’accouchement se passa à merveille, et ils eurent… un petit garçon.
« Kôgen… Il s’appellera Kôgen, source de lumière. Il est mon rayon de soleil… » disait la mère.
Le père ne pouvait qu’approuver. Le temps passa ensuite très vite. Durant les cinq premières années de sa vie, Kôgen ne pouvait pas utiliser son étrange pouvoir, comme chaque être du clan le possédant. Ce pouvoir, bridé par un sceau, ne devait pas être utilisé avant l’âge de douze ans, sinon cela pourrait dérégler la croissance de l’enfant, et se retrouver mi-homme et mi-femme ne tentait vraiment personne, même si les enfants n’étaient pas apte à comprendre à ce moment là. Ils s’imaginaient avec un mimi et une tête de garçon, ou avec un zizi et des petits seins qui poussent… c’était horrible !
Lorsque Kôgen rentra à l’académie des ninjas, son physique plu très rapidement aux petites filles de son âge. Il était un peu le Sasuke de Kiri, si vous voyez ce que je veux dire. A la seule différence que Kôgen n’était pas froid avec tout le monde ; il riait facilement, il plaisantait, il faisait des erreurs et même s’il passait son temps à fuir les filles, il ne les méprisait pas. C’était un jeune garçon plein de vie comme on en rencontre peu, un petit homme intelligent, courageux et travailleur. Car oui, même s’il avait quelques facilités, Kôgen avait un peu de mal avec tout ce qui était en rapport avec les leçons. Question pratique, il était le meilleur de l’académie, mais pour la théorie, il restait un peu plus en retrait. Son très fort caractère, hérité de sa mère, le poussait toujours à aller de l’avant, à faire d’innombrables efforts pour rester en tête. Et sa motivation semblait aussi motiver tous ses camarades, qui prenaient exemple sur lui petit à petit. Pour le moment, Kôgen ignorait totalement l’existence d’un quelconque don en lui. Il était un garçon tout ce qu’il y a de plus banal, avec une passion pour tout ce qui avait un rapport avec l’eau. Les jours de pluie, Kôgen traînait dehors, la tête levée vers le ciel, ou bien il s’amusait à sauter dans toutes les flaques environnantes, avant de s’entraîner à faire des Mizu Bunshin. Tout se déroulait bien pour lui, jusqu’au jour où une petite fille croisa son chemin. Elle pleurait, ses yeux étaient rougis et elle avait le genou en sang. Âgé de dix ans, Kôgen sentit pour la première fois de toute sa vie une certaine attirance envers cette petite fille aux cheveux blonds et au regard vert.
« Tu t’es fais mal ? » lui demanda-t-il.
« Ou… oui. Je suis tombée… et je… me suis perdue… »
Devant la mine triste de la gamine, Kôgen se sentit rougir et tourna la tête vers un petit tonneau qui semblait être devenu une merveille pleine de surprises à ses yeux. Puis, sans rien dire, il se retourna et se baissa.
« Monte sur mon dos ! » lui dit-il.
La petite fille ne se fit pas prier. Elle lui indiqua alors le chemin, et pendant tout ce temps, ils parlèrent. Elle s’appelait Ame, et avait neuf ans. Elle était très mignonne et sûrement que Kôgen lui rendrait visite de temps en temps. Mais peut-être qu’elle se trouvait à l’académie, elle aussi ? Elle lui répondit que non, malheureusement, qu’elle était la seule de la famille à ne pas pouvoir y aller.
« Pourquoi ? » questionna Kôgen.
« Parce que je suis malade. D’après papa et maman, j’ai le cœur tout faible. »
Celui de Kôgen sembla le devenir aussi à cet instant, où il entendit ces mots. Mais elle semblait être contente d’être avec lui, et cela réconforta le jeune homme qui se promit de passer tous les jours. Le lendemain, après être sortit de l’académie des ninjas, Kôgen se dirigea directement vers elle, avec un petit plat en guise de cadeau. Quand il sonna, ce fut une très belle jeune fille, qui devait avoir quatre ans de plus que lui, qui ouvrit. Elle le conduisit jusqu’au jardin où se trouvait Ame. Elle jouait avec un drôle de petit animal… Une sorte de chat orange, aux oreilles noires et touffues. Ils jouèrent ensembles, et se donnèrent à nouveau rendez-vous le lendemain. Les semaines passèrent, puis les mois, et les sentiments de Kôgen et Ame se transformèrent peu à peu en amour. Le jour de l’anniversaire de Kôgen, Ame était venue en tant qu’invité spéciale et avait été la plus choyée ; c’était ce qu’avait demandé Kôgen. Il voulait qu’elle se sente aimée. A la fin de l’anniversaire, où tout se déroula à merveille, Ame resta dormir avec lui. L’un contre l’autre, dans un grand lit, ils ronflèrent à en réveiller tout Kiri… jusqu’au moment où l’orage gronda. Un éclair illumina la pièce, ce qui fit sursauter Kôgen, qui se réveilla en grand fracas. Ame dormait toujours. Le jeune garçon, attiré par la foudre de dehors, s’avançait vers la fenêtre, fasciné. Pourquoi aimait-il tant la pluie ? En dehors du fait que ce soit l’Eau l’élément de son village, Kôgen avait toujours voué une attention particulière à toute cette eau qui tombait du ciel. Il s’avançait, prudemment, comme si quelque chose allait se produire. Et soudainement, il sentit des mains. Autour de sa taille. Tournant le visage, il pu voir Ame, blottie contre lui, un petit sourire sur les lèvres, réclamant un câlin. Câlin qu’il lui donna, bien évidemment ! Prenant son amie dans ses bras, il déposa un doux petit baiser sur son front ; du moins il voulut, car la demoiselle, décidée de passer à autre chose, s’était glissée sur la pointe des pieds pour réclamer un baiser d’amour. Surpris, choqué, et surtout perturbé, Kôgen n’osa pas bouger ; mais il ne se plaignit pas. Un baiser tout simple, rapide, et Ame repartit se coucher. Est-ce qu’elle dormait encore ? Est-ce qu’elle l’avait réellement fait volontairement ou bien était-elle somnambule ?

Elle était somnambule. Le lendemain, elle fit comme si rien ne s’était passé, alors que Kôgen ne parvenait pas à oublier. Il rougissait à chaque fois qu’il la regardait, sentant une étrange chaleur se former en bas de son ventre. C’était gênant ! Il se sentait sale d’avoir vécu une telle chose avec elle, alors qu’elle l’ignorait totalement. C’était comme s’il… l’avait violée. C’était ce qu’il pensait. Kôgen garda ce secret pour lui, jusqu’au jour où, par simple hasard, bien sûr, elle l’embrassa à nouveau. Mais cette fois-ci, elle était bien réveillée, et ça avait été devant l’académie toute entière.
Le véritable premier baiser de Kôgen. Un baiser d’amour, tout doux, mignon, qui fit sourire les parents avoisinants. Très rapidement, ils devinrent le couple préféré des l’académie et tous voulaient devenir leurs amis. Mais Ame et Kôgen étaient bien trop collés l’un à l’autre pour pouvoir laisser quelqu’un venir s’ajouter.
Malheureusement… vous connaissez les filles. Des jalouses, méchantes, sournoises, avaient attaqué Ame, un soir, alors qu’elle était partie acheter des légumes.
Seul dans sa chambre, en train de se reposer, Kôgen fut brusquement réveillé par l’orage. Encore. Sauf que là, il avait une boule à l’estomac. Un très mauvais pressentiment. Très, très mauvais. Sortant de sa chambre à toute berzingue, il alla dans les toilettes et vomit toutes ses tripes, sans en comprendre la raison. Pourquoi se sentait-il si mal ?... Après une heure de réflexion intense dans les toilettes, il se débarbouilla, sortir de la pièce, et repartit dans sa chambre. Mais il surprit une discussion de sa mère au téléphone qui le fit paniquer.
« Quoi ? Un arrêt cardiaque ? A l’hôpital ? Mais pourquoi ? Agressée tu dis ?! Comment vais-je le dire à Kôgen ?... Ce n’est pas grave au moins ? Elle va mieux ? Ah… ah bon… d’accord. Au revoir. »
CLAC. La porte avait été brutalement claquée par le vent, alors que Kôgen courrait, dehors, à vive allure. Il savait qui avait fait ça à Ame, il savait qui étaient les responsables. Trois filles qui le collaient à longueur de journées, bêtes et moches, se prenant pour des reines. Débarquant dans une petite ruelle, il fixa la porte de la maison juste en face. Elle allait voir, celle-là… en avertir une suffirait pour les avertir toutes les trois. Discrètement, Kôgen se glissa dans la demeure, se dirigeant vers la chambre de la fille. Pas dur à reconnaître ; elle était toute rose avec des cœurs et des photos de lui un peu partout. Immonde ; voilà ce que c’était.
« Ha ha ! Tu as vu sa tête ? La pauvre !... »
« Oui… Elle ne l’embêtera plus maintenant. »
« A nous de jouer, hein ?... hein ? »
Kôgen venait de faire subitement son apparition dans la pièce. Trempé jusqu’au os, en rage et surtout déterminé, il regarda les trois filles qui se tenaient devant lui avec haine. Elles prirent peur, car elles savaient la raison de sa présence. Toutes les trois avaient eu la mauvaise idée de rester ensemble après l’agression. Kôgen fit un pas ; les filles reculèrent ; puis il en fit deux ; elles se bousculèrent jusqu’au mur ; et il s’arrêta.

Le lendemain, les filles n’étaient plus à l’académie. C’était le jour de l’examen en plus, et Kôgen se montrait pout la toute première fois méchant, froid, et hautain envers tout le monde. Il passa l’examen sans aucun problème, si ce n’est qu’il fut convoqué par son professeur à la fin de la journée.
« Kôgen… Les trois élèves absentes, tu n’y es pas pour rien, je me trompe ? »
Aucune réponse de la part du Shinkai. Kôgen, les mains dans les poches, fixait l’extérieur avec dégoût. Ce changement si soudain, si radical, était on ne peut plus clair. Il était responsable des bleus et des coups portés sur ses camarades, mais il ne regrettait rien. Enfin, pas encore. Car quand il partit, et une fois à l’hôpital, il croisa l’une des filles dans la chambre d’Ame.
« Excuse-nous Ame-chan, nous ne voulions pas te faire mal à ce point là, nous ignorions que tu avais des problèmes de cœur ! Nous voulions simplement te mettre en garde contre Kôgen, il est dangereux… regarde tous ces bleus, ces griffures ! Il ne sait pas se retenir si on le contredit. »
Menteuse. Menteuse. Menteuse. Sale menteuse. Et pourtant, Ame la cru. A peine la jeune fille partie, Kôgen se glissa dans la chambre et avant même de prononcer quoique ce soit, Ame le jeta dehors.
Plus jamais elle ne voulait le revoir. Et même si elle n’avait pas cru entièrement la fille, elle n’acceptait pas le fait que Kôgen puisse blesser autant les autres pour quelque chose dont ils ne sont pas forcément responsables. C’était quand même cette fille qui avait appelé l’hôpital de Kiri !
Le jeune homme s’en voulu beaucoup. Assez pour ne plus vouloir s’attacher à une fille, ni même à qui que ce soit.
Et le jour de ses douze ans, on lui retira le sceau qu’il avait sur lui en le prévenant que quelque chose d’incroyable allait se produire durant la soirée. Inquiet et soucieux, Kôgen avait attendu des heures en se demandant quelle surprise lui réservaient ses parents. Aux alentours de neuf heures du soir, il se trouvait seul dans sa chambre, face à la baie vitrée, observant la lune se lever dans le ciel vide, sans étoile. Il ne bougeait pas, quand soudainement il sentit quelque chose d’étrange se produire. Alors qu’il songeait à Ame, quelque chose vint lui chatouiller le cou, puis il eut mal à la poitrine, avant qu’une étrange sensation de vide se faisait sentir dans son pantalon. Ce fut en observant son reflet dans la vitre qu’il se figea d’horreur ; des cheveux verts lui poussaient, il prenait un peu de poitrine et même son visage se transformait ! Il allait crier d epeur quand soudainement quelque chose lui revint en mémoire ; une leçon, à l’école, parlant d’un clan capable de changer de sexe. Alors… c’était sa famille ?... Vraiment… c’était… Fou !
Sa famille était très fière de lui. Un beau jeune homme et une ravissante jeune fille. Incapable de redevenir un homme pendant plusieurs semaines, il dû s’accoutumer à ce nouveau corps, cette nouvelle voix, ces nouveaux vêtements, ces nouveaux gestes à adopter, et surtout… il réapprenait à faire pipi, à se coiffer, il apprenait à enfiler un soutien-gorge, à se maquiller, aussi. Ne riez pas de son malheur, car ce fut extrêmement dur pour lui d’agir comme si de rien n’était parmi les gens qui le connaissaient déjà sous forme de garçon.
Quand il parvint à s’habituer à ses deux formes et qu’il eût appris à se transformer quand bon lui semblait, Kôgen était apte à passer au rang de Chuunin. Il avait alors quatorze ans. Sa forme de fille lui permettait d’avoir des techniques de Doton, et en tant qu’homme, il était excellent en Suiton. Très récompensé pour les nombreuses missions qu’il menait à bien sans aucun problème, il passa au rang de Jounin une fois qu’il eût atteint ses 16ans. Deux après, quand il eût ses 18ans, il passa au grade d’ANBU. Kôgen s’était fait un nom dans Kiri, que ce soit en tant que femme ou homme…
Et voilà maintenant que Kôgen exerce le rôle de Kage de Kiri depuis plusieurs mois.
En tant que femme. En tant qu’homme, il préférait apparaître comme un ninja au dessus d’ANBU mais non Kage. Une sorte de Sanin… cependant, personne ne le considérait comme tel. Il était toujours « Mizukage », quel que soit sa forme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tsukiyomi Miyazaki

avatar

Messages : 41
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 26
Localisation : |Quelque part aux alentours de Suna, ou dans les bars...|

Feuille de personnage
Grade: Bras Droit du Kazekage / Espionne de l'Akatsuki
Age du Perso: 21 ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Ven 31 Aoû - 3:45

Bienvenue, enfin re-bienvenue^^ Très belle fiche! Excellente, comme on aime Very Happy Un OUI pour moi! Maintenant c'est au tour de mon fonda chou de se montrer, et qui approuvera mon choix je pense^^

_________________

Il faut connaître la manière la plus artistique de tuer pour commettre un meurtre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://next-gen-world.bboard.it/index.php
Hatake Kakashi
Admin
avatar

Messages : 240
Date d'inscription : 20/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Jounin
Age du Perso: 28 ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Ven 31 Aoû - 3:51

Re-bienvenue,

J'approuve tout à fait le choix de ma séduisante collégue. Tu as ton deuxième Oui, en espérant que tu t'amuse bien si c'est pas déjà fait ^^

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://next-gen-roxxor.forumactif.com
Kôgen Shinkai
Mizukage
avatar

Messages : 10
Date d'inscription : 30/08/2007

Feuille de personnage
Grade: Mizukage
Age du Perso: 20ans
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Ven 31 Aoû - 7:44

Non je m'amuse pas du tout >_< xD
Very Happy
Merci vous deux ! Very Happy <3<3
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Uchiwa Itachi
Akatsuki
avatar

Messages : 147
Date d'inscription : 20/08/2007
Age : 32
Localisation : Nulle part...

Feuille de personnage
Grade: Nukenin
Age du Perso: 21
Techniques:

MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   Ven 31 Aoû - 11:55

Je m'occupe des accreditations ! Wink

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://ultimepouvoir.forumotion.com/index.htm
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Kôgen, Mizukage [Clear]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Kôgen, Mizukage [Clear]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» bloc acrylique pour tampons clear
» Mr Super Clear (MSC) sur Ebay
» Aide tampons clear (transparent)
» Clear coat de Humbrol
» [news] Proline GMC TopKick Clear Body

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Naruto next gen :: Avant le Rp :: Presentation :: Présentations validés-
Sauter vers: